.........................................................................

Concours Général Agricole 2018

Pré-sélections

24 janvier à Bourgueil (37)

25 janvier à Amboise (37)

31 janvier à Noyers-sur-Cher (41)

8 février à Sancerre (18)

Vous souhaitez participer au jury des pré-sélections :

Inscription juré

.........................................................................

Jeudi 1er février

Produits phytosanitaires et santé des agriculteurs&salariés agricoles

Colloque organisé dans le cadre d'Ecophyto2

Domaine de Chalès - Nouan-Le-Fuzelier (41) à partir de 13h30

.........................................................................

 

 








Le 14/11/2017 13:21 Il y a : 70 jour(s)

Une première pour la filière Bovins viande

Catégorie : Actualités, Actu -1

Auteur : Nadja TARDIF

Le 14 novembre à Vierzon (18). Près d’une centaine de personnes a fait le déplacement pour participer à la première « Journée régionale de la filière Bovins Viandes »

Ce 14 novembre dernier, la filière Bovins viande s’est réunie autour du développement de la viande bovine dans les parts de marché. Une centaine de personnes est venue échanger au Centre des Congrès de Vierzon.

Cette journée organisée par le Conseil Régional, Interbev Centre-Val de Loire et la Chambre régionale d’agriculture Centre-Val de Loire fut animée par Bertrand OUDIN de Blezat Consulting. Après une introduction de Pierre AUPETITGENDRE (Président du COREL et du COFIL Bovins viande – CRA-CVL) présentant le CAP Filière bovins viande et appuyant sur l’importance de tous les maillons de la filière pour répondre aux attentes des consommateurs et améliorer les débouchés pour nos produits en région et valoriser nos savoir-faire.

Ensuite Denis Lerouge (Interbev) nous a replongés dans le contexte sociétal actuel, malgré une évolution des pratiques alimentaires (le temps consacré à la cuisine et au repas diminue, et l’augmentation de la consommation de plats préparés et d’apéritifs dinatoires), la viande bovine garde une bonne image auprès du grand publics. Puis, trois tables rondes et des témoignages ont permis aux différents acteurs de la filière d’échanger sur la RHD, le marché de la GMS et les nouveaux modes de valorisation de la viande.

Quelques chiffres sur les parts de marchés

La grande distribution est le principal débouché de la viande bovine française puisqu’elle absorbe 54% des volumes. La restauration hors domicile représente quant à elle 20% des débouchés mais importe 66% de sa viande bovine.

Seulement 14% des bovins produits dans la région sont abattus dans nos outils locaux. La consommation annuelle estimée de viande bovine est de 60 000 tonnes pour une production régionale de 40 000 tonnes, alors que les six abattoirs locaux produisent 8000 tonnes de viande bovine par an.

Des témoignages et échanges qui démontrent l’importance de travailler en filière

Les tables rondes ont réunis 12 intervenants qui ont soulignés l’importance du rôle et du savoir de chacun tout au long de la filière. Avec pour chacun des attentes et des points d’attention particuliers. Par exemple pour la RHD, il est essentiel d’avoir un binôme gestionnaire-cuisinier motivé pour l’approvisionnement en local, d’approcher la RHD d’un point de vue « recettes » plutôt que « muscles » dans la rédaction du cahier des charges, ainsi de s’engager dans la durée entre l’acheteur et le producteur pour une planification rigoureuse.

Pour la GMS, les principaux point d’attention sont de faire vivre correctement le producteur, l’abattoir et le transformateur, mais aussi d’avoir des professionnels dans les magasins qui savent travailler la viande et réaliser l’équilibre matière. Le but est de répondre aux attentes du client qui a besoin d’être rassuré. Les produits locaux sont primordiaux pour renouer avec les valeurs du consommateur et notre gastronomie.

Les opérateurs locaux ont une place importante dans les circuits de proximité et sont des outils à  ne pas négliger car ils permettent une souplesse et garantissent un suivi plus spécifique. Chaque maillon de la filière est important, il constitue le panel de savoir-faire qui font la qualité de nos produits.

En conclusion …

Cette journée riche en partage et positive a présenté des démarches innovantes et ouvre des pistes de réflexion à tous les niveaux de la filière. Mr François SILLIER (Président Interbev CVL) conclu qu’ « un changement de paradigme de la demande et donc de l’offre. Pour réussir à y répondre, il faut instaurer un dialogue et une compréhension mutuelle entre les différents acteurs de la filière. Pour les consommateurs, les valeurs montantes sont l’équité et le prix rémunérateur pour le producteur. Pour les satisfaire, il est donc nécessaire de mettre en place des engagements dans la filière pour sécuriser l’offre ».


Mentions légales | Contacts |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS